Adopter un lapin de compagnie
Mise à jour : 16/08/2017

Vous n'avez pas de lapins ? Vous hésitez encore à en adopter un ? Si vous êtes ici pour vous renseigner avant d'adopter, félicitations ! Trop peu de propriétaires de lapins prennent cette précaution. Près de 20% des lapins sont en effet achetés sur un coup de tête, sans jamais avoir réfléchi au préalable aux besoin de cet animal.(1) Seuls 65% des achats font l'objet d'une réflexion longue mais sans pour autant se renseigner ! Voici donc quelques informations de base pour vous aider à faire le bon choix. N'hésitez pas à renoncer si le lapin ne semble plus être l'animal que vous vous imaginiez.

Etes vous prêt à accueillir un lapin?

39% des ventes de lapins sont motivées par le souhait d'un enfant. Le lapin est un animal généralement paisible mais ce n'est ni un jouet ni une peluche ni un animal pour enfant. Il a du caractère et peut avoir une très forte personnalité. C'est un animal au fort instinct sexuel, ce qui peut être très déplaisant à partir de la puberté (jets d'urines, excitation sexuelle, parades amoureuses, mauvaise humeur, agressivité...). Beaucoup de lapins sont abandonnés à l'adolescence pour cette raison. Beaucoup d'autres ont abandonnés par ce que l'enfant ne s'y intéresse pas. D'autres sont abandonnés lorsque l'enfant est devenu ado et à d'autres péiorités.
88% des acheteurs prévoient de placer leur lapin en cage or un lapin n'a aucune raison d'être enfermé dans une cage. Il doit être éduqué et vivre en liberté à la manière d'un chat. le confinement en cage est une source de problèmes de santé et comportementaux.
Le lapin vit plus de 10 ans, il faut donc être sûr de vouloir vous engager pour une si longue période. Si vous êtes étudiant, vous êtes suceptible de voyager dans le cadre de vos études et un lapin ne pourra pas forcément vous suivre. Il en est de même si vous débutez une carrière professionnelle qui peut elle aussi vous amener à voyager. Dans ce cas, il est plus raisonnable de repousser l'adoption d'un lapin. En effet, les déplacements à l'étranger et l'instabilité professionnelle sont deux des principales raisons qui poussent à l'abandon car il est très compliqué de trouver des gardes de longue durée et impossible de faire voyager le lapin en avion sur un grand nombre de destinations.
Le lapin n'est pas une peluche pour enfant mais un animal vif, curieux, capable de faire des dégâts s'il n'est pas éduqué correctement. Avant de vous décider, consultez la page bêtises et dégâts en tout genre.
Contrairement aux idées reçues un lapin ne coûte pas moins cher en nourriture et en soins vétérinaires qu'un chat ou un chien, ce n'est pas un animal "économique". Pour vous donner une idée du budget à consacrer à votre lapin consultez l'article Un lapin, combien ça coûte?
Si vous pouvez lui assurer des soins vétérinaires, une éducation à la liberté et à la propreté et que vous êtes sûr que le lapin est l'animal qui vous convient le mieux, alors vous êtes prêt pour l'adoption !

Comment trouver le lapin idéal ?

Les refuges et associations :
La popularité des lapins de compagnie ne cesse de croître. Ce pourrait être une bonne nouvelle s'ils n'étaient pas si nombreux a être abandonnés dans les mois qui suivent ou à la première embûche. De nombreux lapins en parfaite santé sont euthanasiés chaque semaine faute de place en refuge ou en association. Je ne peux donc que vous conseiller de vous tourner vers ces organismes. Vous éviterez ainsi les difficultés de la puberté du lapin et l'angoisse de la stérilisation. En effet, les lapins issus de refuges ou d'associations sont vaccinés, stérilisés et bien souvent éduqués.
Adopter un lapin adulte est une bonne action et vous en serez rapidement récompensé car bien souvent ils s'attachent beaucoup à la personne qui les a adopté. Le lapin adulte a aussi l'avantage d'être bien plus facile à éduquer que le lapereau !

Quelques pistes pour adopter :
- Au Bazar des Nac
- Les terriers de cocagne
- White Rabbit
- Gamelles sans frontière
C'est de loin le meilleur moyen d'adopter un lapin !

Je déconseille l'achat d'un lapereau que ce soit en élevage ou en animalerie. Dans les deux cas, il n'est pas rare que les lapins soient malades, sevrés trop tôt, et que le sexage soit mauvais. Sans parler des conseils dangereux qui sont prodigués. Une grande partie des messages que je reçois chaque jour concerne des lapereaux qui viennent d'être achetés et sont malades ou déjà morts.

Mâle ou femelle?

Le sexe de l'animal n'a pas beaucoup d'importance si vous n'adoptez qu'un lapin. Cependant, étant donné le légendaire insctint sexuel du lapin et sa toute aussi légendaire fertilité, il faura vous résoudre à les stériliser, l'un ET l'autre si vous souhaitez un couple. Si vous êtes opposés à la stérilisation pour des raisons personnelles, morales, ou éthiques, nous vous déconseillons d'adopter des lapins de compagnie.
Les mâles doivent souvent être stérilisés à la puberté car ils développent un comportement sexuel exacerbé et parfois une certaine agressivité. Le lapin mâle risque de vouloir marquer son territoire, d'uriner sur votre lit ou votre canapé et de s'attaquer aux membres de la famille ou aux autres animaux. Ce mal-être ne cessera que lorsque le lapin ne sera plus sous l'emprise des hormones.
La Stérilisation d'un mâle est une opération simple qui stoppe ces phénomènes.
On rencontre exactement le même phénomène chez les femelles car leur comportement sexuel est identique. A ces problèmes comportementaux s'ajoutent le risque de grossesse nerveuse et de cancer.
Si vous souhaitez adopter d'autres lapins par la suite commencez par un mâle, il acceptera bien une femelle alors que l'inverse peut poser problème.
Si vous souhaitez adopter plusieurs lapins en même temps, surtout ne prenez pas plusieurs mâles car à l'adolescence ils risquent de se battre férocement et de se causer de très graves blessures pouvant même entraîner la mort dans certains cas. Ne prenez pas non plus des bébés de sexes opposés car ils vont devoir être séparés dès l'âge de 10 semaines jusqu'à leur stérilisation.
L'adoption d'un couple mixte adulte et stérilisé en refuge ou en association est donc vraiment la solution idéale !

Quelle race choisir?

Beaucoup s'étonnent de l'absence d'une rubrique consacrée aux races de lapins. Cette absence n'est pas un oubli ni une lacune. Elle est volontaire. Je n'ai jamais été très portée sur l'étude des races, coloris et standards mais j'avaIS tout de même fait l'efort de présenter les plus courantes sur la première version du site, afin de satsifaire les visiteurs. Après avoir fréquenté des expositions, des éleveurs et beaucoup de lapins de races, de couleurs et de tailles différentes j'ai constaté que rien n’était moins important pour évaluer et apprécier un lapin, que sa race, sa couleur ou sa taille. Les races sont bien souvent obtenues en favorisant un défaut ou une malformation. Ceci entraîne tout un tas de problèmes de santé aux lapins de compagnie. Les béliers ont des soucis dentaires et ORL graves et chroniques. Les angoras ne peuvent pas survivre sans être brossés quotidiennement, ce qu'ils détestent, sous peine de graves problèmes digestifs. Les satins souffrent d'ostédistrophie. Les rex souffrent de pododermatite chronique. Les lapins nains souffrent, comme les béliers de problèmes dentaires et ORL. Bref, tout ce que l'on peut trouver "mignon" ou "beau" n'est souvent qu'une source de problème pour ces lapins.

Tout comme on ne choisit pas un ami en fonction de sa taille ou de la couleur de ses cheveux, il est préférable de choisir son compagnon sans a priori sur sa morphologie.

Le plus souvent les idées toutes faites du type : « les béliers sont plus affectueux », « les angoras ont un caractère plus doux », « les lapins nains ont besoin de peu d’espace », « les femelles sont plus câlines que les mâles » se révèlent erronées. Choisir un lapin en fonction de critères raciaux ou sexuels peut vous conduire à de terribles désillusions.

La personnalité de votre lapin va évoluer tout au long de sa vie en fonction de son âge, de son environnement, des compagnons qu’il aura ou pas, de l’attention et du temps que vous lui consacrerez, de son état de santé et de bien d’autres critères encore. Il faut donc vous préparer à avoir un compagnon qui sera joyeux et triste, dynamique et paresseux, câlin et distant, pot de colle et indifférent, doux et agressif selon ce qu'il vit. Votre lapin sera tout cela à la fois et il vous réservera bien des surprises au fil des années.

Ne choisissez pas votre compagnon en fonction de sa taille ou de sa race, écoutez votre cœur et n’ayez pas peur des coups de foudre ! Il y a, malgré tout, quelques petites choses qu’il faut avoir en tête :

- Les lapins à poils longs (tête de lion, angora ou teddy) demandent un gros travail de toilettage. Si vous ne vous sentez pas capables de consacrer du temps au brossage, orientez-vous vers un lapin à poils courts qui demande moins d’entretien.

- Les petites races ont besoin d’autant d’espace que les races moyennes ou géantes. Ils sont plus petits, certes, mais ils sont aussi beaucoup plus nerveux, surtout les premières années. Ils ont besoin d’espace pour se défouler et faire les fous. Ce n’est pas parce qu’un lapin fait 1kg qu’il doit être enfermé dans une petite cage.

- Les lapins de taille et type différents peuvent tout à fait cohabiter (une fois stérilisés bien entendu).

- Les petites races sont plus faciles à manipuler, il est donc tentant de les offrir à des enfants. Il est préférable au contraire de ne pas introduire de lapin de trop petite taille dans une famille qui comporte des enfants de moins de 7-8 ans. Un lapin de grande taille ou même de race géante sera un compagnon plus acceptable pour des enfants car il saura se faire respecter. Sa grande taille et sa puissance décourageront les enfants tentés de trop le manipuler. Le lapin pourra ainsi vivre tranquillement, sans être considéré comme un jouet ou une peluche. Nous rappelons qu’un lapin quelle que soit sa taille ne doit pas être offert à un enfant. C’est un animal complexe qui doit être éduqué par un adulte. Il réclame des soins qu’un enfant ne peut pas apporter. C’est un animal proie qui considère l’homme comme un prédateur et s’en méfie. Avoir son entière confiance réclame du temps et de l’attention et seul un adulte peut se charger de cette tache. En revanche le lapin peut très bien partager la vie de la famille, si on prend soin de lui offrir des conditions de vie adaptées et d’expliquer aux enfants comment se comporter avec lui.

- Tous les lapins, mâles ou femelles, ont un instinct sexuel assez exubérant qui peut rapidement devenir très énervant et décourageant (marquage de territoire, simulation d’acte sexuel, jets d’urine, agressivité etc.) La puberté est donc généralement une période où le lapin est fatigant pour son entourage. Il faut être derrière lui pour éviter les bêtises, il faut passer la serpillière, il nous agresse sans raison, fait des parades amoureuses se terminant en beauté par un jet d’urine sur nos mollets etc. N’adoptez pas une lapine en pensant éviter tout ça, elles ont exactement le même comportement sexuel et ont, en plus, un instinct territorial bien plus développé, ce qui les rend souvent agressives.

Votre compagnon ne sera peut être pas un premier prix de beauté aux yeux des puristes, la longueur de ses oreilles ne sera peut être pas conforme aux standards…Peu importe. Ces standards n’ont pas beaucoup de sens et, pour les respecter, certains éleveurs n’hésitent pas à sous alimenter les lapins ou à tricher sur leur âge. De plus ces lapins d’exposition ne font aucun exercice physique et vivent en clapier. Paradoxalement un lapin répondant aux standards est un lapin qui n'est pas au mieux de sa condition physique. Quelques semaines de liberté suffisent à le muscler convenablement et à lui faire dépasser le poids "standard". Peu importe que votre lapin dépasse les standards de 200g ou même 600, ce seront 200 ou 600 grammes d’amitié supplémentaires !

Quel âge doit avoir le lapin?

Lorsque vous allez adopter votre lapin, vous risquez de craquer pour un minuscule lapin, mais il faut savoir que ces lapins n'ont en général que 3 ou 4 semaines et qu'ils ne sont pas sevrés. Ils ne sont pas toujours capables de s'alimenter seuls et les risques de décès sont très importants. Plus le lapin que vous achetez est jeune moins vous pouvez évaluer sa taille définitive.
Il est préférable d'adopter un lapin plus vieux. L'âge minimal étant 2 mois. Plus le lapin aura passé de temps avec sa famille, plus il sera sociable et équilibré. Un lapin resté longtemps avec sa mère et qui aura pu téter aussi longtemps qu'il le souhaite aura reçu tous les nutriments et bactéries nécessaires au bon fonctionnement de son sytème digestif. Le risque de décès post adoption sera donc quasi nul. La caecotrophie ne démarre chez le lapereau qu'à 28 jours, les lapins d'animalerie sont le plus souvent séparés de leur mère avant cet âge (entre 17 et 21 jours d'après les éleveurs qui les fournissent). Sans le lait de leur mère et sans les caecotrophes, le risque d'entérite de sevrage est très important.
L'adoption d'un lapin adulte ne pose pas de problème, c'est même idéal ! Il vous faudra peut-être un peu plus de temps pour gagner sa confiance s'il a passé beaucoup de temps confiné en cage sans contact humain mais il aura aussi l'avantage d'être beaucoup moins fragile et plus propre. Ils deviennent souvent les compagnons les plus attachés aux humains !

Quarantaine à adapter à la provenance du lapin

Si votre nouveau lapin provient d’une animalerie, d’un particulier ou d’un élevage, aucune hésitation à avoir : LA QUARANTAINE EST INDISPENSABLE. Beaucoup de ces lapins sont malheureusement porteurs de maladies contagieuses ou de parasites : teigne, gale, maladies respiratoires chroniques, etc. En cas de contagion, cela peut vous empoisonner la vie quelques jours, semaines ou mois mais cela peut aussi, dans certains cas, condamner à mort le premier lapin. Une visite chez le vétérinaire ne suffit pas à éviter la quarantaine. Elle permet juste de s’assurer qu’au moment de la visite le lapin va bien, qu’il peut être vacciné et traité contre les parasites. Ça ne garantit aucunement qu’il n’éternuera pas le lendemain ou que les parasites n’apparaîtront pas dans les jours qui suivent. Votre vétérinaire ne va pas passer toute la fourrure de votre lapin au microscope, il ne peut pas non plus voir une bactérie à l’œil nu.
Le lapin doit donc rester en quarantaine, dans une pièce séparée, sans contact avec d'autres animaux, si possible un mois. Vous devez également vous laver les mains après chaque contact.

Si votre lapin provient d’un refuge ou d’une famille d’accueil, LA QUARANTAINE EST FORTEMENT RECOMMANDEE MAIS PAS TOUJOURS OBLIGATOIRE. Tout dépend de la qualité de l’accueil et des conditions d’hygiène de l’endroit dans lequel était placé votre lapin. S’il a déjà vu un vétérinaire et a déjà subi une véritable quarantaine, il est inutile de recommencer. Malheureusement tous les refuges ou associations ne peuvent pas vous garantir de telles conditions. Discutez-en bien avec les responsables et au moindre doute, placez le nouveau lapin en quarantaine.

NE VOUS RENDEZ JAMAIS SUR LE LIEU D’ADOPTION AVEC VOTRE LAPIN

Il ne doit pas être mis en contact avec d’autres lapins sans quarantaine. Inutile également de réaliser des tests de cohabitation. 90% des relations entre lapins commencent par des combats, des tentatives d’intimidations, des démonstrations de supériorité etc. Une mauvaise entente le jour des présentations ne signifie pas que ces lapins ne vont pas s’entendre, ceci signifie juste qu’ils se comportent comme des lapins faisant connaissance.
Si vous ne supportez pas l’idée que vos lapins se battent ou ne s’entendent pas immédiatement, si vous n’avez pas de temps à consacrer à la mise en place de la cohabitation, si vous n’avez pas la possibilité de réaliser une quarantaine ou de séparer les lapins en cas de combats violents, il est alors préférable de repousser l’adoption de ce second lapin à une période où vous disposerez du temps, de l’énergie et des connaissances nécessaires au bon déroulement de cette cohabitation.

La meilleure façon de réussir une cohabitation c'est de bien s'y préparer et de bien choisir le partenaire : caractère compatible, sexe opposé, stérilisé, non porteur d'une pathologie contagieuse. Si ces critères là sont réunis, que vous respectez la quarantaine puis les règles de cohabitation, l'issue sera presqu'à coup sûr favorable.

Si le refuge, la famille d'accueil ou le particulier exige que vous apportiez votre(vos) lapin(s) sur place, refusez et tournez-vous vers une autre solution.

(1)EDGAR (J) : Knowledge and attitudes of 52 UK pet rabbit owners at the point of sale. Veterinary Record. 2011. Vol 168, p 353.