Un Noël sans danger pour le lapin
mise à jour : 18/08/2017
Par Lorène

L’esprit de Noël commence petit à petit à enchanter nos foyers. Le feu de cheminée qui crépite, un chocolat chaud fumant et des biscuits, une odeur de cannelle, du houx, le parfum des branches de sapin, les bougies, les chants de Noël… et nos lapins ! Et oui, nos chers compagnons sont enthousiasmés par nos traditions, les décors attisent leur curiosité, les odeurs leur gourmandise et ils sont vite gagnés par la bonne humeur et l’excitation qui règnent dans nos maisons.
Toutefois, c’est aussi une période pendant laquelle quelques protections et aménagements sont requis ainsi qu’un peu plus de vigilance. En effet, au milieu des décorations et de la fête, se glissent de nouveaux dangers pour nos lapins :

- les décorations électriques (guirlandes lumineuses, sapins, Père Noël, etc.) : comme tous les appareils électriques, les câbles doivent être inaccessibles ou protégés par des gaines rigides. Il est préférable de proscrire les guirlandes sur les sapins posés au sol, trop compliquées à sécuriser. Sur le dessus de la cheminée, sur un buffet, autour d’un miroir ou encore le long d’une tringle à rideaux, elles feront leur petit effet sans danger !
Dans le sapin, vous pouvez utiliser des bougies led :

- le feu : les cheminées demandent une grande vigilance, notamment au moment de remettre une bûche ou d’attiser les braises. Il faut bien entendu veiller à toujours refermer la vitre ou replacer le pare-feu. Il est important que le coin lapins en soit éloigné pour ne pas non plus les exposer à une chaleur trop forte et à un air trop sec. Les bougies, même dans des photophores, doivent également être placées hors de portée car il n’est pas dit qu’un lapin n’irait pas s’y friser les moustaches par simple curiosité ou, tout aussi dangereux, les renverser.

- la nourriture toxique : attention au chocolat ! Il est extrêmement toxique pour le lapin (surtout le chocolat noir) et peut entraîner sa mort. Cela doit donc être une règle d’or dans votre foyer : pas de chocolat qui traîne et les boîtes rangées sur des sommets que les plus acrobates des lagomorphes ne pourront atteindre. Nous aimons aussi disposer d’autres douceurs ça et là tels que des biscuits ou petits fours, par exemple, et comme il est avéré que la curiosité et la gourmandise ne sont pas les moindres parmi les défauts de nos lapins, leur univers devient tout à coup un véritable parcours d’orientation culinaire. Tous ces aliments ne sont pas aussi toxiques que le chocolat mais sont tout de même néfastes pour eux, d’où l’importance de ne pas leur y donner accès. Sachez également que certains lapins n’ont pas hésité à prendre une petite lampée dans un verre d’alcool ! Non définitivement, aussi merveilleux que soient nos compagnons, on ne peut pas leur faire confiance quand il s’agit de se remplir le ventre !

- le bruit, l’agitation et les invités : entre chants de Noël, rires et chaleur humaine, nos lapins se laissent rapidement contaminer par notre joie et aiment être à nos côtés en fins mélomanes puis nous offrir des spectacles de courses folles et pirouettes, parfois même devant nos invités. Mais un bruit constant, assourdissant, des inconnus partout qui veulent les caresser avec insistance, des humains qui se déhanchent au rythme de la musique sans faire attention où ils posent leurs pieds, en voilà des choses qui peuvent stresser nos lapins. Il convient de leur réserver une pièce au calme avec tout leur univers pour qu’ils puissent manger et se reposer sans être dérangés.
Pour des repas simples en petit comité, il suffit de prévenir nos convives de ce qui pourrait déranger nos lapins et de passer un très bon moment tous ensemble !

- la présence d’enfants : vous pouvez à cette occasion recevoir des enfants qui pour la plupart n’ont pas l’habitude des lapins, et encore moins de ceux qui vivent en liberté dans un foyer. C’est très excitant et irrésistiblement attirant un lapin qui gambade et qui a l’air tellement doux, comme une peluche vivante. Mais ça n’en est pas une, c’est un animal qui a besoin que l’on respecte sa tranquillité, que l’on fasse attention à ne pas lui marcher dessus ni à courir autour de lui et il est très différent d’un chat ou d’un chien. Suivant l’âge de l’enfant et sa capacité à écouter les règles de bonne conduite, à vous d’estimer s’il est nécessaire de mettre vos lapins à l’écart dans une autre pièce.

- Certaines plantes, compositions, décorations végétales comme le gui, le houx, le sapin, les poinsettias, les pots pourris, etc., sont toxiques et il convient donc de les placer à des endroits où les lapins ne pourront pas les grignoter.

- Les emballages cadeaux : beaucoup de lapins sont attirés par les papiers d’emballage et ne se contentent pas de les déchirer mais en ingèrent. Entre le verre de lait et les biscuits, laissez un petit mot au Père Noël lui demandant de ne déposer les cadeaux au pied du sapin qu’à votre réveil ou de les garder cachés dans une jolie hotte en tissu !

- le sapin de Noël et ses décorations : la plupart des décorations conviennent parfaitement et il est facile de repérer ce qui pourrait être dangereux, ingéré (cheveux d’ange, boules et autres suspensions en verre qui peuvent tomber et se briser en éclats, par exemple) et ce qui attise particulièrement l’attention de nos lapins. Préférez les décorations naturelles.
Le sapin en lui-même est également toxique qu'il soit naturel ou artificiel mais le sapin artificeil eest très rarement jugé appétissant et encore moins ingéré. Le sapin naturel est, au contraire, dévoré. Si vous tenez au sapin naturel, il faut donc le mettre en hauteur. Si vous optez pour un sapin artificiel, votre lapin pourra s'amuser sans danger.

Voilà de quoi parer à tous les dangers et passer de bonnes fêtes en toute sérénité !