La cohabitation 2 ème partie : les présentations
Mise à jour : 25/08/2017

Les bases

Avant de vous lancer dans les présentations entre votre lapin et un nouveau venu, vous devez maîtriser quelques bases pour bien comprendre leurs réactions :

Une fois que c'est fait, que vos lapins sont stérilisés et que la quarantaine est terminée vous pouvez lancer la cohabitation.

La cohabitation pas à pas

Dans un premier temps, vous avez 3 options :
- installer le lapin dans un enclos d'éducation près du territoire de votre lapin.
- installer le lapin dans une pièce et placer une barrière à sa porte pour que l'autre lapin puisse venir le voir à travers la grille.
- placer une barrière qui sépare votre logement en deux. Dans ce cas, attention à la hauteur qui doit être d'à peu près 1m20.
N'installez surtout pas ce nouveau lapin sur le territoire du premier lapin. C'est à dire pas dans son "coin lapin".

Montrez à votre lapin que la venue du nouveau n'est pas un danger pour lui, ne changez rien à son rythme de vie. C'est la peur qui rend agressif. Il est donc important de faire comprendre aux lapins qu'ils n'ont rien à perdre dans cette cohabitation. Faites les rêver : parlez-leur du bonheur des sieste à deux et des dîner aux chandelles !

Si votre lapin est agressif dès ce stade, c'est mauvais signe et la rencontre se passera mal. Il est donc important de faire accepter la présence du nouveau sans que votre lapin se jette sur son enclos en grognant. A chaque signe d'agressivité envers le lapin enfermé, repousser-le et dites-lui "NON" jusqu'à ce qu'il se calme ou parte. Quand il n'est pas sur son territoire c'est vous le chef, pas lui ! En revanche, s'il fait des efforts, félicitez-le !

Le coup de foudre est possible mais reste rare. Dans ce cas, les lapins cohabitent dès les premiers instants comme s'ils avaient toujours vécus ensemble et sont inséparables dès les premiers instants.

Dans la majorité des cas, les lapins ne sont vraiment pas adeptes du "speed dating". Bien souvent, ils sont même totalement indifférents à la présence de l'autre lapin. Ce comportement est souvent interprété négativement alors qu'il est au contraire très positif. Les lapins ne s'ignorent pas, ils s'acceptent tout simplement mais préfèrent attendre pour les effusions sentimentales.

En été, vous pouvez également délocaliser les rencontres dans le jardin. Les bruits et les odeurs de la nature offriront une bonne distraction aux esprits échauffés.

A l'heure du repas, déposez une gamelle de chaque côté de la grille. Ceci leur permet de commencer à partager des moments ensemble.

Si les lapins en profitent pour se chamailler, intervenez en disant "NON" fermement et en repoussant les belligérants si besoin.

Une fois que votre lapin supporte la présence de l'autre lapin à travers des grilles vous pouvez passer au face à face

Observez bien le tour de l'enclos car parfois tout semble calme mais des touffes de poils, ici et là montrent qu'il y a eu des frictions en votre absence.

Choisissez un territoire neutre si possible où, au pire, la pièce dans laquelle vit le nouveau lapin, ne placez surtout pas le nouveau sur le territoire de votre lapin.
Caressez longuement chaque lapin pour bien imprégner vos mains de l'odeur, puis caressez-les l'un après l'autre pour les imprégner de l'odeur de l'autre, de cette manière ils s'y habitueront.
Personnellement,plus qu'une pièce neutre, j'aime bien l'idée de placer le lieu de rencontre à mi-chemin, de manière à ce que les deux lapins puissent retourner chez eux en partant chacun de leur côté sans être obligés de se croiser. Ainsi, ils conservent leur liberté de rejoindre leur territoire "privé" et intègrent le lieu de rencontre dans leur territoire "social". Si un couloir relie le salon dans lequel vit votre premier lapin à la pièce où se trouve le second, c'est par exemple un endroit idéal. Il suffit de vous placer au milieu comme un arbitre.
Installez un grand plat de verdure là où vous avez envie que la rencontre se passe, appelez les lapins et déposez-les vous-même de chaque côté du plat.

Plus ou moins rapidement, les tentatives de contact pourront être autorisées :

Observez-les et essayez de comprendre ce qu'ils tentent de se dire et lequel veut le plus impressionner l'autre. Pour cela aidez-vous des photos des rubriques : langage, gestion du territoire et de la hiérarchie.
Vous ne devez jamais oublier qu'en dehors des coups de foudre et de l'indifférence générale, la première rencontre est toujours un passage difficile à gérer car la situation peut rapidement basculer dans la violence. C'est pour éviter les accidents et les blessures graves, que je vous conseille de permettre aux lapins de s'habituer l'un à l'autre avant la première rencontre sans grille. C'est une première phase sans pression pour celui qui est le moins à l'aise. Il peut observer, comme il vous a observé en arrivant chez vous. De plus, bien souvent, votre lapin se doute de l'arrivée d'un nouveau bien avant la fin de la quarantaine, il est donc curieux de le découvrir enfin.
S'il y a beaucoup d'agressivité entre les deux n'insistez pas et profitez en pour consultez la rubrique gestion de l'agressivité
Si la première rencontre s'est merveilleusement bien passée ne pensez surtout pas que c'est gagné. Il faut toujours prendre son temps, ne pas tenter de brûler les étapes et se souvenir qu'il faut souvent plusieurs semaines, voire plusieurs mois, pour que deux lapins qui ne s'entendent pas du tout finissent par cohabiter.

Quand les lapins s'entendent bien sur le lieu de rencontre, vous pouvez organiser des séances dans des lieux moins neutres. Restez prêt à intervenir surtout près des endroits stratégiques. Bouchez les accès aux endroits qui vous son inaccessibles comme le dessous de meubles. Il ne faut pas qu'ils puissent s'y battre.

Faut-il mettre les lapins en situation de stress pour faciliter la cohabitation?

Certaines méthodes consistent à mettre en situation de stress les lapins pour accélérer la cohabitation, ces méthodes sont en général l'échange de cage ou le voyage en voiture dans la même cage de transport. Nous ne conseillons pas ces méthodes pour les raisons suivantes :
Comme vous avez pu le lire le territoire est très important pour le lapin,son enclos ou sa cabane constituent son refuge, l'endroit dans lequel il se sent en sécurité. En période de tentative de cohabitation cet endroit est d'autant plus important que le lapin est en situation de stress. Les lapins iront d'eux-même visiter l'enclos de l'autre lapin en son absence, ils adorent y goûter la nourriture (c'est meilleur chez les autres) et y laisser quelques petits cadeaux dans le bac à litière. C'est un comportement de provocation et de curiosité qui ne doit pas être encouragé si les lapins ne s'entendent pas. Le lapin dominant sera très satisfait de laisser ses marques dans l'autre habitat mais le lapin le plus craintif peut être très perturbé par cette odeur étrangère qui envahit sa terrier. Des scientifiques ont observé qu'un lapin qui entrait dans une garenne étrangère pouvait faire une crise cardiaque rien qu'en s'y sentant pris au piège. Mettre un lapin en situation de stress n'est jamais souhaitable, le but du travail de cohabitation est au contraire d'apaiser les lapins et de les aider à trouver un équilibre.
La promenade en voiture dans la même cage de transport est une méthode assez répandue que je ne recommande pas non plus. Deux lapins qui se détestent se détesteront même en situation de stress, l'intérêt de cette méthode est donc limité.

On m'a dit qu'il suffisait de lâcher les lapins et de les laisser faire !

Si les lapins ont envie de cohabiter ou qu'ils s'ignorent, tout se passera bien. Dans le cas contraire, vous avez 50% de chance que ça se termine en carnage si vous n'intervenez pas. Si vous êtes d'une nature stressée, il est préférable d'opter pour une première approche à travers des grilles.Si vous maîtriser la situation, pourquoi pas.